Citadelles

Plongez dans l’univers médiéval avec ce jeu de cartes stratégique où bluff et sournoiserie seront vos meilleurs alliés.
 
Nous sommes à l’époque médiévaletroubadours, menestrelles et autres artistes se mêlent dans les ruelles des villes.
Loïc, jeune damoiseau plein d’ambitions et Coralie, demoiselle espiègle et rusée, veulent tirer leur épingle du jeu dans cette contrée. En effet, ils veulent prouver à tous qu’ils sont eux aussi capables de grandes choses.
C’est alors qu’ils se mirent à la conquête de la richesse et du pouvoir.
Leur but ultime sera de bâtir à la sueur de leur front et à l’aide de tous les coups bas possibles, la cité qui fera de l’un deux la personne la plus respectée dans ce monde.
 
Présentation d'un début de partie de Citadelles
Présentation d’un début de partie de Citadelles
 

Pourquoi on a choisi ce jeu ?

N’étant pas de grands fans du Poker, nous cherchions une alternative sympa avec un contexte qui change. On voulait aussi se lancer un défi à savoir qui était le meilleur bluffeur de nous deux.
Citadelles s’est avéré être LE candidat idéal !
 

Oyez oyez braves gens !

Êtes-vous prêts à revêtir l’apparence d’un des 8 personnages de Citadelles dans le but d’arriver à construire la plus belle des cités ? Au passage Citadelles est un jeu de cartes de style bluff créé en 2000 par Bruno Faidutti.
Citadelles est un jeu pouvant se jouer jusqu’à 8 joueurs mais nous vous parlerons ici uniquement de la version 1 contre 1 soit deux joueurs. Une partie dure en moyenne une heure mais tout dépendra du temps que vous passerez à mettre en place votre stratégie lors du choix de vos deux personnages.
Si vous êtes longs à la détente vous risquez d’allonger la partie et de mettre les nerfs en pelote de votre adversaire (ceci dit ça se discute ;)).
 

Comment on prend le jeu en mains ?

 
Vous êtes à la tête d’une cité que vous devez rendre plus riche et plus prestigieuse. Pour ce faire, tous les coups sont permis et le choix de vos personnages à chaque tour sera déterminant pour l’avenir de votre cité.
Les quartiers des cités sont représentés par des cartes quartiers. Dès lors qu’un joueur a placé le huitième quartier de sa cité, le tour doit être terminé et on sonne la fin de la partie.
 
À chaque tour, vous allez incarner un personnage ayant un pouvoir particulier, attention la fourberie est de mise !
 
Comment se déroule un tour ?
Chaque joueur se voit attribuer en début de partie 2 pièces d’or ainsi que 4 cartes quartiers.
Mélangez bien les 8 cartes personnages et défaussez-en une au hasard sans tricherie.
Choisissez une carte parmi les 7 restantes et passez le paquet à votre adversaire. Ce dernier va choisir une carte et en défausser une. Répétez cette opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 2 cartes. Vous choisirez alors une des deux cartes restantes et défaussez la dernière.
Rappel : les deux joueurs de la partie ne jouent qu’avec deux personnages.
 
Vous devez déterminer à l’amiable (nous nous dédouanons de toute responsabilité en cas de blessures ) qui aura la couronne pour démarrer la partie et de ce fait la diriger de votre plus belle voix.
 
Carte d'aide de jeu Citadelles Carte d’aide de jeu Citadelles
 
À l’aide de la carte d’aide de jeu vous devez donc appeler chacun des personnages dans l’ordre jusqu’à ce que le tour soit terminé.
Tant que votre adversaire n’aura pas choisi durant un tour parmi ses deux personnages le roi, vous conservez la carte Couronne.
 

Les personnages :

1) Assassin : il peut assassiner un autre personnage.
2) Voleur : il peut voler un autre personnage.
3) Magicien : il peut échanger ses cartes avec un autre joueur. 
4) Roi : ses quartiers nobles lui rapportent des pièces d’or et il détient la carte Couronne.
5) Évêque : ses quartiers religieux lui rapportent des pièces  et il ne peut pas se faire attaquer par le Condottière.
6) Marchand : ses quartiers commerçants lui rapportent des pièces supplémentaires et il gagne une pièce d’or en début de tour.
7) Architecte : il peut piocher 2 cartes en plus et bâtir jusqu’à 3 quartiers.
8) Condottière : il peut détruire le quartier de son choix et ses quartiers soldats lui rapportent de l’or.
 

Variante de jeu après quelques parties avec les personnages d’origine :

Les personnages de Citadelles
Les personnages de Citadelles
 
Une seconde édition sortie en 2003 permet de jouer avec 8 cartes personnages différentes des basiques roi, voleur, assassin et autre marchand. C’est donc 8 nouveaux personnages qui s’offrent à vous ayant chacun des pouvoirs différents qui se regroupent bien souvent avec ceux de la première vague.
Nous vous conseillons de les inclure dans vos parties en choisissant par exemple 2 joueurs de la variante pour enlever deux personnages initiaux.
 
Bon fini les coups bas et place à présent au décompte des points : il suffit de compter les points de vos cartes quartiers ainsi que quelques bonus à l’aide de vos cartes Merveille.
De plus, le 1er joueur, les personnes ayant aussi 8 quartiers et ceux qui ont aligné une cité avec 5 couleurs de quartiers différentes se verront attribuer un petit bonus supplémentaire : respectivement, cela donne +4, +2 et +3 points.
 

Notre première partie :

On a bien pris le temps de bien étudier les personnages carte par carte pour se familiariser avec leurs pouvoirs et particularités, bien évidemment la durée de la partie a doublée mais c’est toujours comme ça lors d’un tour de chauffe. Nous nous sommes beaucoup servis de la carte d’aide de jeu qui est indispensable pour mener la partie à la baguette tout au long de la durée de vie de vitre jeu, mais aussi pour savoir quelle carte est absente si vous n’êtes pas fin observateur dès le départ.
Lolo a remporté la partie bien sûr puisqu’il a réussi le premier à placer ses 8 cartes quartier pour bâtir sa cité. C’est à ce moment là qu’on a toujours espoir d’arracher la victoire car le comptage des points peut parfois révéler des surprises et vous avantager.
 

Après plusieurs parties :

 
La mécanique du jeu est facile à intégrer, au bout d’une partie on est déjà rodés étant donné qu’il y a plusieurs manches. Le fait de pouvoir varier les personnages durant chaque partie est un bon moyen pour ne pas être lassé de jouer à Citadelles.
Personnellement, nous jouons à ce jeu depuis 2 ans et à ce jour nous ne nous en sommes pas encore dégoûté :).
 

Avis de Loïc :

Personnellement, j’adore le jeu Citadelles. Le fait de pouvoir changer de personnage après chaque manche est vraiment jouissif. En plus, on peut choisir deux personnages pour faire des petites fourberies à son adversaire.
Mon combot préféré c’est Assassin/ Condottière. J’adore deviner le personnage que prend mon adversaire, je me sens toujours un peu devin quand j’arrive à trouver. Bon après il faut avouer que Coralie s’énerve pas mal quand je comprend ses petits bluffs et que mon assassin la tue tout simplement.
Et pourquoi le Condottière ? Parce que après avoir tué le personnage rien de mieux que de détruire les efforts de son adversaire en lui détruisant un de ces bâtiments.
Non je ne suis pas sadique, je ne vois pas de quoi vous parlez…
Vous l’avez compris, j’aime beaucoup Citadelles mais il a quand même un défaut en version 1vs1 (fallait bien en trouver un quand même).
Quand on choisit d’attaquer un personnage, on a toujours une chance sur deux de trouver : Le bluff est donc très restreint.
Très rapidement, une course au Roi va se faire entre vous et votre adversaire pour savoir qui va commencer. Comme vous avez 50% de chance de toucher votre adversaire (si vous regardez un minium le jeu bien sur), vous allez donc tout faire pour commencer (ou ne pas laisser votre adversaire avoir la main sur la couronne).
Donc voilà, merci à ce petit jeu que j’emmène souvent avec moi pour des parties riches en émotions et en fourberies.
Et si je devais vous donner un conseil : soyez SADIQUES pour gagner ;). Tuez, volez, détruisez bref rendez la vie impossible à votre adversaire.
 

Avis de Coralie :

J’adore ce jeu, le concept de construire sa cité est sympa, on a vraiment envie de contrer l’autre et on a l’espoir jusqu’au bout de gagner la partie au vu des potentiels bonus que l’on peut acquérir grâce aux cartes quartiers. Néanmoins c’est le bluff dans ce jeu qui est le plus intéressant.
J’aime passer du temps à réfléchir à ma stratégie et donc à choisir mes cartes (même si souvent je jette mon dévolu sur les deux mêmes et je me fais tuer au moins 3 ou 4 fois dans une partie.
Si j’avais un conseil à vous donner n’ayez pas peur de prendre le temps de choisir même si votre adversaire vous met la pression . C’est vrai que je rejoins Lolo sur ce point là où essayer d’avoir la main sur le Roi est important car on sait d’ores et déjà quel personnage a été défaussé et n’est donc pas dans le jeu en cours.
Mes 2 cartes préférées sont celles de l’Architecte et du Marchand, avec elles c’est un bon paquet d’or qu’on peut se faire et on a la possibilité, en faisant un combo des deux, de bien avancer dans la construction de sa cité. Cependant le revers de la médaille est qu’on est toujours pris pour cible par l’Assassin ou le Voleur, n’est-ce pas Lolo ?
 

Les points forts :

  • Richesse du jeu grâce aux variantes
  • Un jeu de bluff pour tous
  • Des règles simples
  • Jolies illustrations, suffisamment immersives
  • Jeu qui se range facilement
  • Son petit format permet de l’emmener partout facilement
 

Les points faibles  :

  • Bluff qui se résume à 1 chance sur 2
  • Cartes s’abîment rapidement
 

Note /20 : 16

  • Et vous, avez-vous jouer à Citadelles ?
  • Si oui quelle note attribueriez-vous à ce p’tit jeu de bluff ?

Partager

Ça vous a plu ?
Alors partagez avec vos amis et votre famille, ça nous ferait énormément plaisir !

  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Tu es libre de découvrir notre jeu GRATUIT --->